Projet Accès justice, La Maison Bleue et la Chambre des notaires du Québec s’allient pour les familles

La Maison Bleue et fière d’annoncer qu’un projet d’information et d’accompagnement juridique verra le jour prochainement. Son objectif général est de favoriser l’accès à la justice des familles vivant en situation de vulnérabilité desservies par La Maison Bleue. À travers le projet, elles pourront se familiariser avec les questions juridiques et elles seront informées de leurs droits et de leurs options légales dès la période périnatale.

Le projet pilote d’accès à la justice débutera à La Maison Bleue de Parc-Extension. Une professionnelle du droit intégrera l’équipe actuelle à temps partiel et travaillera en étroite collaboration avec la travailleuse sociale pour cerner les besoins les plus importants des familles.

Amélie Sigouin, directrice générale et cofondatrice de La Maison Bleue dit que « Toute l’équipe est très contente de pouvoir améliorer notre offre de services. Le volet juridique nous manquait pour mieux servir nos familles. Ce projet permettra à nos familles de faire le lien avec les ressources légales, de mieux comprendre leur droit et ainsi de briser l’isolement social engendré par certaines situations juridiques. Ce sera un grand ajout pour notre organisme ».

Des ateliers et des rencontres d’information juridique individuelles seront offerts aux familles. Les ateliers en groupe aborderont, entre autres, le droit de l’immigration, de la famille, du logement, du travail et de la protection de la jeunesse.

La sensibilisation juridique effectuée lors des groupes et des rencontres individuelles permettra aux femmes et aux familles d’être en mesure de prendre des décisions éclairées pour éviter des problèmes juridiques (ex.: l’importance de bien remplir la déclaration de naissance de son enfant) ou de faire respecter leurs droits (ex.: dans une situation spécifique avec leur propriétaire).

« La Chambre des notaires et ses 3900 notaires membres, œuvrent à la création d’une société de droit vivante et accessible. C’est donc naturel pour la Chambre d’être partenaire d’organismes tels que La Maison Bleue et de supporter ses nouvelles activités d’information juridique, avec l’objectif d’une meilleure harmonie dans toutes les familles. » Me Nicolas Handfield, Directeur, responsabilité sociale et innovation de la Chambre des notaires du Québec.

À travers la création d’outils, de ressources et de formations, La Maison Bleue équipera juridiquement tous les intervenants de ses quatre sites. Ces outils se retrouveront également sur l’espace périnatalité sociale, la plateforme de transfert de connaissances pour les professionnels ouvrant en périnatalité sociale qui est gérée par La Maison Bleue.


 

Ce projet pilote est réalisé grâce au soutien financier de la Chambre des notaires. Pour trouver un notaire, cliquez ici.

Rapport d’activités 2021-2022

Nous sommes fiers de vous partager notre rapport d’activités 2021-2022 !
Tout au long de l’année, nos équipes ont travaillé fort pour répondre aux besoins de nos familles. Notre expertise en périnatalité sociale continue de rayonner en transfert de connaissances auprès de nos équipes et des partenaires externes.
Parcourez le rapport d’activités pour en apprendre davantage sur nos réalisations au cours de la dernière année !

Lettre ouverte – La santé mentale des femmes enceintes et des mères de jeunes enfants

La santé mentale des femmes enceintes et des mères de jeunes enfants est à risque : parlons-en !

(Lettre ouverte cosignée par le Réseau des Centres de ressources périnatales et La Maison Bleue)

Nous profitons de la Semaine nationale de la santé mentale pour souligner que nous sommes, en tant qu’acteurs dédiés à la périnatalité au Québec, préoccupés par la santé mentale des femmes enceintes et des mères de jeunes enfants.

Les recherches récentes sur l’impact de la pandémie et des mesures sanitaires sur la santé mentale sont sans équivoque : les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants ont été durement touchées.

Une étude importante[1] publiée en octobre dernier dans The Lancet fait le point sur la prévalence et le fardeau des troubles anxieux et dépressifs en 2020, avant et pendant la pandémie. Les chercheurs ont mené une revue systématique de la littérature et épluché les données d’enquête de population publiées dans 204 pays entre janvier 2020 et janvier 2021. Leurs conclusions? Les femmes entre 20 et 40 ans, âge où elles sont le plus susceptibles d’avoir des enfants, auraient été les plus touchées sur le plan de la santé mentale durant la pandémie. (voir le graphique)

Plus près de nous, la Dre Anick Bérard, chercheuse au CHU Sainte-Justine, dévoilait récemment les résultats d’un volet de l’étude CONCEPTION, qui s’intéresse aux effets de la pandémie et des mesures sanitaires sur la santé mentale des femmes enceintes. L’étude, qui se penche sur les trois premières vagues de la pandémie, met en évidence que 23% des femmes enceintes ou post-partum souffraient de symptômes dépressifs majeurs. Chez près de 40% d’entre elles, ces symptômes étaient de modérés à sévères, associés notamment à l’anxiété et au stress.

Une détresse vive observée sur le terrain

Dans les Centres de ressources périnatales (CRP), la demande est croissante pour les groupes de soutien en dépression post-partum, les services de Relevailles à domicile et les activités d’échange qui permettent de rencontrer d’autres parents et de briser l’isolement. L’absence de réseau de soutien, qui représentait déjà un défi de taille pour les nouveaux parents avant la pandémie, est étroitement lié à la détresse vécue.

Du côté de La Maison Bleue, les intervenantes des quatre sites ont constaté une augmentation de troubles de santé mentale auprès des femmes en contexte de vulnérabilité. Celles-ci font face à l’isolement et aux difficultés familiales qui s’ajoutent à certains facteurs de risque connus comme la monoparentalité, les contextes migratoires précaires ou les enjeux de consommation.

Des impacts sur la mère et sur l’enfant

Il est démontré que le stress, l’anxiété et la dépression maternelle peuvent avoir un impact sur le bébé à naitre, qui sera plus à risque de prématurité, de petit poids à la naissance ou de retard de développement. Après la naissance, la dépression et les symptômes anxieux et dépressifs du parent peuvent réduire sa capacité de prendre soin de son enfant et nuire au développement du lien d’attachement.

Pour que chaque enfant se développe à son plein potentiel, les parents doivent avoir accès aux bons services, au bon moment. Engageons-nous à assurer et à faciliter l’accès aux services de soutien psychosocial, médical et éducatif à toutes les femmes qui traversent cette période de grands bouleversements qu’est la période périnatale.

Marie-Claude Dufour, Directrice générale, Réseau des Centres de ressources périnatales du Québec (RCRPQ)

Amélie Sigouin, Cofondatrice et directrice générale, La Maison Bleue


[1] Santomauro D.F., Mantilla Herrera, A.M., et al. (2021) Global prevalence and burden of depressive and anxiety disorders in 204 countries and territories in 2020 due to the COVID-19 pandemic. The Lancet. 398, 1700-1712.

La Maison Bleue reçoit le Grand Prix Hippocrate

La Maison Bleue reçoit le prix Hippocrate

Montréal, le 17 novembre 2021 – La Maison Bleue, née du désir de faire les choses autrement pour favoriser le développement optimal des enfants en intervenant auprès des femmes enceintes et de leurs familles, est honorée d’être lauréate du Grand Prix Hippocrate, fondé par le magazine Le Patient. Cette année a été faste en reconnaissance pour La Maison Bleue alors que l’organisme a également reçu le Prix de l’impact social de L’actualité dans la catégorie Santé et bien-être.

« Ce prix est un honneur pour La Maison Bleue et toutes les équipes qui font un travail remarquable chaque jour. Il vient reconnaître plusieurs années de travail ainsi que le développement de notre expertise en périnatalité sociale. », déclare Amélie Sigouin, directrice générale de La Maison Bleue, qui ne manque pas de remercier les CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, de l’Est-de-l’Île-de-Montréal et du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, ainsi que les Groupes de médecine de famille du Village santé, de Maisonneuve-Rosemont et de Verdun ainsi que le Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Rappelons qu’au début des années 2000, Dre Vania Jimenez, médecin de famille accoucheur, et Amélie Sigouin, intervenante en petite enfance, ont innové afin d’améliorer la vie des familles en situation de vulnérabilité. « À l’époque, un constat émergeait, partagé par plusieurs autres médecins et professionnels de la santé : le système de santé peine à rejoindre ces familles et à maintenir un lien significatif avec elles, ce qui précarise leur accès aux services dont ils ont besoin. C’est à partir de ce désir de faire les choses autrement, qu’on a créé en 2007 une nouvelle façon d’intervenir pour mieux répondre aux besoins des familles marginalisées et ainsi avoir un plus grand impact sur leur santé et leur bien-être. Donnant, du même coup, naissance à la périnatalité sociale! », d’ajouter Amélie Sigouin.

À propos du Prix Hippocrate
Ce prix met à l’honneur des projets issus du domaine de la Santé et des services sociaux qui se caractérisent par leur aspect novateur et leur approche interdisciplinaire. Pour la 11ème édition du Prix, celui-ci s’est décliné en cinq distinctions honorifiques : le Grand Prix Hippocrate, le Prix Hommage Jean-Paul Marsan, le Prix du Patient, le Prix Innovation en santé publique et le Prix innovation par la relève universitaire.

Le Grand Prix Hippocrate est décerné à l’équipe qui a mis en œuvre l’initiative innovante menée en interdisciplinarité ayant créé le plus de valeur pour les patients, les proches aidants, les intervenants en santé, les institutions ou leurs partenaires.

La Maison a été choisie par un jury composé de Mme Francine Champoux, directrice générale du Prix Hippocrate, M. Bertrand Bolduc, Président de l’Ordre des pharmaciens du Québec ; M. Vincent Dumez, Codirecteur du Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public ; Dr Mauril Gaudreault, Président du Collège des médecins du Québec ; M. Denis Leclerc, Président de l’Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec ; M. Paul L’Archevêque, Dirigeant de l’innovation au ministère de la Santé et des Services sociaux ; M. Luc Mathieu, Président de l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec ; Mme Marie Claude Vanier, Administratrice du Consortium Pancanadien sur l’interdisciplinarité.

À propos de La Maison Bleue
La pratique de périnatalité sociale de La Maison Bleue s’ancre dans une volonté profonde de réduire les inégalités sociales et de briser l’isolement. Les besoins sont réels puisque l’organisme a suivi plus de 5800 personnes depuis sa fondation en 2007 et compte maintenant quatre maisons à Montréal : dans Côte-des-Neiges, Parc-Extension, Saint-Michel et Verdun.

La Maison Bleue représente un port d’attache rassurant où les familles viennent elles-mêmes chercher soins et conseils, à leur rythme, en sachant que leur autonomie sera respectée et valorisée.

La Maison Bleue lance une campagne de sensibilisation à la périnatalité sociale

MONTRÉAL, le 19 oct. 2021 

C’est avec une grande joie que La Maison Bleue, en partenariat avec le gouvernement du Québec, vous annonce le lancement de sa campagne visant à présenter à la population le concept de la périnatalité sociale. Avec comme signature « On ne naît pas tous avec la même chance », la campagne met en scène une femme enceinte se trouvant dans une situation de vulnérabilité. On illustre ainsi l’impact positif que les services en périnatalité sociale auront sur la mère et le développement de son bébé à naître. De même, la population prendra conscience du rôle nécessaire de la périnatalité sociale dans le continuum de services offerts dans le réseau public de santé et de services sociaux.

Pour voir la vidéo 
Pour en savoir plus sur la périnatalité sociale

La Maison Bleue reçoit le Prix de l’impact social de L’actualité

MONTRÉAL, le 8 sept. 2021 – La Maison Bleue, né du désir de faire les choses autrement pour favoriser le développement optimal des enfants en intervenant auprès des femmes enceintes et de leurs familles, est honorée d’être lauréate du Prix de l’impact social du magazine L’actualité, dans la catégorie Santé et bien-être. Cette année a été faste en reconnaissance pour La Maison Bleue alors que les fondatrices ont également reçu la plus haute distinction accordée par la Ville de Montréal, soit le titre de Chevalière de l’Ordre de Montréal.

« Ce prix représente un honneur pour nous tous. Nous le recevons comme un véritable catalyseur dans la poursuite de nos projets tels que le développement de notre pôle d’expertise en périnatalité sociale ainsi que l’ouverture d’une nouvelle Maison Bleue à Montréal Nord », de déclarer Amélie Sigouin, directrice générale de La Maison Bleue qui a également profité de l’occasion pour remercier les équipes qui accomplissent un travail remarquable.

Rappelons qu’au début des années 2000, Dre Vania Jimenez, médecin de famille accoucheur, et Amélie Sigouin, intervenante en petite enfance, ont innové afin d’améliorer la vie des familles en situation de vulnérabilité. « À l’époque, un constat émergeait, partagé par plusieurs autres médecins et professionnels de la santé : le système de santé peine à rejoindre ces familles et à maintenir un lien significatif avec elles, ce qui précarise leur accès aux services dont ils ont besoin. C’est à partir de ce désir de faire les choses autrement, qu’on a créé en 2007 une nouvelle façon d’intervenir pour mieux répondre aux besoins des familles marginalisées et ainsi avoir un plus grand impact sur leur santé et leur bien-être. Donnant du même coup naissance à la périnatalité sociale » d’ajouter Amélie Sigouin.

À propos du Prix de l’impact social de L’actualité
Ce prix vise à reconnaître les organisations qui font preuve d’une innovation exemplaire pour résoudre des questions sociales et environnementales importantes et, ainsi contribuer au mieux-être de la collectivité. L’actualité s’est associé à la firme-conseil Credo afin de créer ces prix, qui en sont à leur troisième édition en 2021.

La Maison Bleue a été choisie par le jury après examen de 78 candidatures. Le jury était présidé par Monique Leroux, vice-présidente du conseil de Fiera Capital. Les autres membres du jury étaient Andrew Molson, président du conseil d’AVENIR GLOBAL ; Nathalie Bernier, présidente du conseil d’administration de la Fondation Centraide du Grand Montréal ; Luciano Barin Cruz, directeur du Pôle IDEOS à HEC Montréal et professeur titulaire de gestion et développement durable ; Lili-Anna Pereša, présidente et directrice générale de la Fondation McConnell ; et Fabrice Vil, fondateur de Pour 3 Points.

Les portraits des lauréats peuvent être consultés en ligne dès maintenant à https://lactualite.com/dossier/prix-de-limpact-social-2021/ 

Illustration : Mélanie Lambrick

Synthèse des réponses à un sondage mené auprès de familles suivies à La Maison Bleue

L’échelle humaine des services de proximité : un élément essentiel pour le soutien aux familles vulnérables durant la pandémie 

Montréal, 15 mars 2021 — Plus de 100 familles vivant avec des jeunes enfants ont partagé leur situation dans un sondage les questionnant sur leur vie depuis les débuts de la pandémie, il y maintenant un an. Si quelques familles mentionnent que leur parentalité n’a pas été affectée négativement, la grande majorité indique que divers aspects de leur vie ont connu de grands bouleversements.

Ces changements sont présents à plusieurs niveaux mais de façon générale, la majorité des parents perçoivent des bouleversements majeurs dans leur vie familiale. Une mère précise : « Mon bébé a attrapé la Covid, nous sommes présentement en quarantaine. C’est une période très difficile à traverser pour nous ». Ces difficultés se font ressentir également au sein de leur emploi ou leurs études, ce qui apporte un lot de stress supplémentaire sur la famille. Une jeune maman mentionne que ses conditions de travail comme préposée aux bénéficiaires ont beaucoup changé et la place devant des défis constants.  

Renforcer les filets de sécurité pour contrer l’isolement social 

Le contexte chaleureux ainsi que la souplesse du soutien disponible à La Maison Bleue sont les éléments qui ont été les plus appréciés des familles. « Nous sommes heureux d’apprendre que les familles se sentent bien accompagnées. Il faut comprendre qu’elles composaient déjà avec des situations complexes avant l’arrivée de la Covid et que plusieurs difficultés sont maintenant exacerbées. Ainsi, nos équipes font preuve de grande souplesse pour assurer un soutien personnalisé et surtout, pour maintenir le lien avec les familles en difficultés, malgré les contraintes évidentes depuis un an », souligne Amélie Sigouin, directrice générale à La Maison Bleue.   

En plus des services médicaux et des services psychosociaux qui ont été adaptés rapidement aux besoins des familles pendant cette période, les échanges avec d’autres parents ont été soulignés comme positifs, malgré que ceux-ci se tiennent à distance, par vidéoconférence, et ce jusqu’à nouvel ordre. L’adaptabilité des interventions permet donc d’avoir un impact important sur le quotidien des familles. Comme le témoigne une mère: « J’ai trouvé que La Maison Bleue se démarque dans la continuité de son approche chaleureuse et humaine. Elle était pour moi un refuge de chaleur humaine dans la froideur de cette époque Covid».   

Tout ce travail d’intervention à échelle humaine se fait en étroite collaboration avec les partenaires communautaires et institutionnels. Ensemble, et particulièrement en ces temps difficiles, La Maison Bleue reste présente auprès des familles en maintenant les filets de sécurité autour d’eux pour rétablir l’égalité des chances dès la grossesse.

Amélie Sigouin et Vania Jimenez, Chevalières de l’Ordre de Montréal !

Les cofondatrices de La Maison Bleue sont récipiendaires 2020 de l’Ordre de Montréal, la plus haute distinction honorifique accordée par la Ville.

En 2020, Amélie Sigouin et Vania Jimenez, cofondatrices de La Maison Bleue, étaient nommées chevalières de l’Ordre de Montréal. Cet ordre honorifique est accordé à des personnes qui se démarquent par leurs talents et leurs réalisations et qui façonnent la métropole. Pandémie oblige, la remise des insignes avait été repoussée. La cérémonie officielle a finalement pu enfin se tenir à l’hôtel de ville en présence de la mairesse Valérie Plante.Une reconnaissance qui rejaillit sur notre grand village Maison Bleue et un grand honneur pour ces deux montréalaises d’exception.

Félicitations aux chevalières pour cette distinction et pour leurs réalisations en périnatalité sociale !

Crédit photo : Ville de Montréal / Sylvain Légaré

Cliquez ici pour voir la page des récipiendaires 2020 de l’Ordre de Montréal

L’interdisciplinarité à La Maison Bleue

L'interdisciplinarité à La Maison Bleue

Nous vous présentons notre première capsule vidéo portant sur les principes piliers de la périnatalité sociale! Fruit du travail de réflexion de notre communauté de pratique et produit  grâce au soutien d’Avenir d’enfants, cette capsule illustre comment se concrétise l’interdisciplinarité à La Maison Bleue dans le quotidien et explique les outils mis en place pour actualiser cette approche d’intervention.

L’interdisciplinarité est au cœur de notre approche, qui s’intéresse à l’ensemble des besoins sociaux et de santé de la femme enceinte et de l’enfant à venir. En offrant nos services sous un même toit, nous réussissons à créer un milieu de soins, où la confiance et la collaboration nous permettent d’offrir un accompagnement à la fois adapté et efficace.

L’interdisciplinarité constitue un des trois principes piliers de la périnatalité sociale, avec l’empowerment/portage et le travail de proximité.

Cliquez ici pour visionner!