L’envers du décor

La CIDDHU dépose un rapport à l’ONU sur la violence et la discrimination à Saint-Vincent-et-les-Grenadines. « Ce sont des travailleuses sociales de deux organismes montréalais, le Mouvement contre le viol et l’inceste et la Maison Bleue, qui ont alerté la CIDDHU au sujet de nombreux cas de viols, d’incestes et de violence domestique rapportés par des femmes migrantes de Saint-Vincent-et-les-Grenadines. Entre 2004 et 2011, le taux de viols par 100 000 habitants a doublé, passant de 177,8 à 389,5, peut-on lire dans le rapport. «Saint-Vincent-et-les-Grenadines se classe au quatrième rang mondial à ce chapitre», note Mirja Trilsch. », Actualités UQÀM.

Articles similaires

Chronique intitulée Le souffle de La Maison Bleue par Rima Elkouri de ...

L’inauguration de La Maison Bleue Montréal-Nord, qui s’est déroulé le 26 janvier ...

La journaliste Josée Blanchette du journal Le Devoir a écrit une chronique intitulée ...

Restez informé

Abonnez-vous à notre infolettre.

Nous utilisons une plateforme automatisée de marketing dans le but de gérer la relation avec nos clients et leur envoyer des courriels promotionnels. En cliquant sur «Envoyer», vous acceptez que l'information fournie nous soit transmise en accord avec notre politique de confidentialité et nos conditions d'utilisation.

DONNEZ

Chaque geste compte.